Somatic Experiencing®

Photo : Sumeet Moghe

Traditionnellement, le traumatisme est considéré comme un désordre mental, psychologique ou psychiatrique. Généralement, la thérapie pour le traitement des symptômes post-traumatiques s’orientent vers la résolution par la parole ou par les médicaments. La Somatic Experiencing® est complémentaire dans sa prise en charge globale car elle inclut la dimension du corps et du système nerveux.

La clé de la guérison des symptômes post-traumatiques réside dans notre physiologie instinctive. Face à des situations de danger, les êtres humains ainsi que les animaux ont à leur disposition trois réponses possibles en termes de stratégie de survie : le combat, la fuite et l’état d’immobilité ou de sidération.

Selon la situation et la condition du système nerveux lui-même, nous aurons accès à la réponse de fuite ou de combat. Ainsi, l’énergie mobilisée à cette fin pourra se décharger et permettre au système nerveux de retrouver son équilibre. Par contre, si les caractéristiques de la menace ne permettent ni de combattre ni de fuir et nous laissent dans un état d’impuissance profonde, la réponse sera la sidération ; le corps va se retrouver « figé ». Ainsi, la charge énergétique générée par la menace va demeurer emprisonnée dans la physiologie jusqu’à ce qu’une occasion future se présente et permette la décharge ou la désactivation.

blesbucks

Photo : China’s Tiger

Une fois le danger écarté, les animaux en milieu sauvage reviennent à un état normal en passant par le cycle naturel avec des tremblements et des secousses qui font que les tensions accumulées vont pouvoir se libérer. En revanche, les êtres humains tendent à rationaliser l’évènement, à bloquer ces réactions physiques, empêchant ainsi le processus de se faire.

L’énergie ainsi bloquée va maintenir le système dans un état d’activation et de figement permanent. Cela peut produire au fil du temps tout un ensemble de symptômes ou de souffrances bien réelles au niveau physique et/ou psychique.

Photo : Frank Vassen

L’accompagnement thérapeutique est facilité par la compréhension du fonctionnement du système nerveux autonome (SNA) qui gère ces réponses de survie : combat, fuite et figement. Ce travail avec le SNA permet de rétablir à court et à moyen terme l’équilibre de l’énergie perdue et de réorganiser ce qui a été désorganisé par l’évènement traumatique. La Somatic Experiencing permet d’éliminer ou de diminuer certaines maladies ou symptômes tels que : anxiété, peurs, attaques de panique, dépression, migraines, cauchemars, douleurs chroniques, ou une difficulté à maintenir certaines relations affectives ou sociales. L’objectif est d’augmenter la « résilience» et de ramener une fluidité dans le système nerveux. L’accompagnement professionnel se fait dans un cadre sécuritaire. La personne utilisera ses propres ressources pour retrouver et restaurer son équilibre physiologique perdu lors de l’évènement traumatique et pourra afin retrouver la joie de vivre.

levinePeter A. Levine s’est spécialisé dans la compréhension et le traitement du stress post traumatique. Après 40 ans de recherches, il crée le Somatic Experiencing®.
Il observe que les symptômes du traumatisme ne sont pas liés à l’évènement mais à la réponse du système nerveux à cet évènement. Dans l’exploration des interconnexions entre la neurophysiologie évolutive, le comportement animal et le trauma, il découvre que l’accès de manière douce aux réactions du système nerveux permet aux personnes d’entrer de nouveau en contact avec leurs réponses instinctives de survie du corps, favorisant ainsi le processus de transformation. La décharge graduelle et contrôlée des énergies mobilisées au moment de l’évènement traumatique se fait plus aisément.

porgesLa théorie dite Polyvagale du SNA et des émotions développée par le psychophysiologiste Stephen Porges a enrichi la Somatic Experiencing® par une meilleure compréhension des mécanismes d’entrée et de sortie de la sidération en relation avec l’environnement.

« Réveiller le Tigre, Guérir le Traumatisme » de Peter Levine, est le fruit de quarante ans de travail clinique et de recherches médicales dans lequel il explique l’importance du rôle des structures neurologiques appelées les zones primitives du cerveau dans les symptômes post-traumatiques. Il met en lumière la capacité innée qu’ont les animaux et les êtres humains pour l’auto-guérison et surtout l’autorégulation du système nerveux.

« Les symptômes traumatiques ne sont pas causés par l’événement lui-même. Ils surgissent quand l’énergie résiduelle de l’expérience n’est pas déchargée du corps. Cette énergie demeure prise au piège dans le système nerveux où elle peut perturber corps et esprit »

(Levine)

Références :

  • Peter A. Levine, Réveiller le Tigre, Guérir le Traumatisme, Editions Socrate – Promarex. Nouvelle édition en cours.
  • Peter A. Levine, In an Unspoken Voice – How the body releases Trauma and Restores Goodness (2010) Traduction française en cours
  • Stephen W. Porges, The Polyvagal Theory: Neurophysiological Foundations of Emotions, Attachment, Communication, and Self-Regulation, N.Y. Norton.
  • Antonio Damasio, The Feeling of What Happens, Harcourt, Inc. USA, (1999)

Pour plus d’informations :